militants
S'ORGANISENT CONTRE LAORGANISONS-NOUS SANS CENSURE ET POUR UN AVENIR MEILLEUR. LA LIBERTE COMMENCE ICI.
Des civils autodidactes/entrepreneurs/ingénieurs rejoignent le mouvement. Nous développons ce site en urgence contre la censure globale et la répression menée par le gouvernement Français. Dans l'urgence, n'ayez pas d'inquiétude pour les bugs. Restez connecté et informé.
Vous êtes sur un site développé par des civils entrepreneurs, vos données privées sont protégées et confidentielles et ne seront en aucun cas partagées en dehors de cette plateforme.


SITE OFFICIEL APARTITE
En ligne depuis le 20 Novembre 2018
PLATEFORME D'INFORMATION ET D'ORGANISATION
Notre union est notre force
Notre organisation fera la différence
We are the New Generation, we have the power of change, we are the sons of technology, and we are creating the future.

  militants


En collaboration avec


Référendum d'Initiative Populaire

78%
des Français soutiennent le mouvement des gilets jaunes
+1000
Merci
@Louis
17 ans
FullStack Developper
@David
40 ans
Developper & Security Analyst
@Jérémy
28 ans
Main Technology FullStack Developper
Nous recherchons toujours des bénévoles ou collaborateurs, toutes compétences, contactez-nous:
[email protected]
Actualités
Actualités
ORGANISATIONNISATION
0
actions organisées en France aujourd'hui
0
manifestants aujourd'hui dans toute la France.
0
actions totales à venir.

FLASH INFO Actualités
27-04-2019 Pour la suite : Le développement de ce site est actuellement interrompu pour concentrer les forces sur la construction de 2 projets dans l'objectif de réunir l'opinion public autour d'une même idée, de contrer le pouvoir ultra riche actuel et d'élargir grandement le champ d'impacte des futures décisions citoyennes. En vous incrisvant sur ce site, vous serez tenu informé de la suite par e-mail. Merci pour votre soutien et votre patience. On ne lâche rien. 24-01-2019 Rappel : Ce site web est complètement indépendant ! Nous ne sommes en lien avec aucun parti politique ou syndicat. Nous ne cautionnons pas les violences.
(Vous êtes sur le terrain ? Vous êtes disposé à diffuser en live ? Contactez : [email protected])
LIVE VIA FACEBOOK

FBCANAL 1
EN DIRECT
TOULOUSE

FBCANAL 2
EN DIRECT
BORDEAUX Marché des Grands Hommes

(Toutes les anciennes vidéos ont été archivées par nos soins, elles seront bientôt toutes disponibles dans une futur section archive) -->
Actualités depuis


lundi 22 juillet
Mali : trois blessés dans une attaque au véhicule piégé à l'entrée de la base française de Gao
Preview La base militaire française de Gao, au Mali, a été visée le 22 juillet par une attaque à la voiture piégée. Au moins trois soldats – français et estoniens – ont été blessés, sans que leur pronostic vital ne soit engagé.

Un véhicule piégé a explosé le 22 juillet à l'entrée de la vaste base militaire française de Gao, dans le nord-est du Mali, faisant trois blessés français et estoniens, a annoncé le porte-parole de l'état-major français des armées, le colonel Frédéric Barbry.

«Il y a eu une attaque par un VBIED (véhicule piégé) à 15h45 locales à l'entrée de la partie française du camp de Gao», partagé entre la force française antijihadiste Barkhane, la force de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) et les forces armées maliennes (FAMa), a-t-il fait savoir.

«Trois militaires français et estoniens ont été blessés», a-t-il ajouté en refusant de donner un chiffre par nationalité. Ils ont été pris en charge par l'antenne chirurgicale de la base et leur pronostic vital n'est pas engagé.

Il n'y a pas eu d'intrusion dans le camp

Une cinquantaine de militaires estoniens assurent à Gao des missions de patrouille et de protection des installations de l'opération Barkhane, qui mobilise 4 500 Français au Sahel et dont la principale emprise militaire au Mali est située à Gao. «Il n'y a pas eu d'intrusion dans le camp», a souligné le colonel Barbry. Il y a un an, en juillet 2018, des soldats français de Barkhane en patrouille avaient été visés à Gao par une attaque à la voiture piégée, qui avait fait quatre morts et une vingtaine de blessés civils. En avril 2018, des djihadistes avaient tenté de prendre le contrôle du Super Camp de l'ONU et de la force française Barkhane à Tombouctou, dans le nord du Mali : un Casque bleu avait été tué et sept militaires français blessés lors d'un assaut d'environ quatre heures.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit avec Barkhane. Mais des zones entières échappent toujours au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU.

Lire aussi : Mali : au moins 10 Casques bleus tués dans une attaque terroriste revendiquée par Aqmi

Voir plus
lundi 22 juillet
«Une énorme émotion» : le sous-marin La Minerve retrouvé plus de 51 ans après son naufrage
Preview Le sous-marin La Minerve avait coulé au large de Toulon début 1968. Des recherches ont permis de retrouver l'épave et d'apporté de l"apaisement aux familles des marins disparus. L'épave ne devrait toutefois pas être remontée à la surface.

Un demi-siècle après le drame, l'épave du sous-marin La Minerve, disparu le 27 janvier 1968 avec 52 hommes à bord, a été retrouvée au large de Toulon. «C'est un soulagement, une énorme émotion», a réagi auprès de l'AFP Hervé Fauve, le fils du commandant de La Minerve, le 22 juillet matin. «Ils étaient près de nous, pas loin. C'est un apaisement extraordinaire», a confirmé Thérèse Scheirmann-Descamps, veuve d'un des marins. 

Depuis toutes ces années, le sous-marin reposait par 2 370 mètres de fond, brisé en trois morceaux, à 18,5 milles marins (35 kilomètres) des côtes. «Certaines lettres sont encore visibles, MIN, sur le kiosque», a expliqué Hervé Fauve. 

Ils étaient près de nous, pas loin. C'est un apaisement extraordinaire

Moins d'un mois aura donc suffi pour retrouver les traces de ce bâtiment militaire, coulé en quatre minutes à peine, il y a 51 ans, alors qu'il évoluait dans la rade, pour une mission de routine. L'arrivée sur site le 16 juillet, 12 jours après la reprise des recherches, du Seabed Constructor, de la compagnie américaine privée Ocean Infinity, a permis de confirmer la localisation de l'épave. Ce navire équipé de la technologie la plus sophistiquée, dont des caméras sous-marines capables de filmer les fonds marins jusqu'à 6 000 mètres de profondeur, avait déjà permis de retrouver la trace du sous-marin argentin San Juan, disparu avec 44 hommes à bord au large de l'Argentine en novembre 2018.

Suppositions «farfelues» sur les causes du naufrage

Après une première cartographie des fonds marins établie par l'Ifremer, l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, ce sont les drones du Seabed Constructor qui ont apporté le 21 juillet la confirmation visuelle de l'emplacement de La Minerve.

Dans un communiqué, la ministre de la Défense, Florence Parly, qui avait ordonné la relance des recherches au début de l'année, a également salué le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), pour ses analyses des mesures sismiques enregistrées lors de la disparition du sous-marin, et le SHOM, le service hydrographique et océanographique de la Marine, qui a lui assuré la direction scientifique des recherches.

Avarie des deux barres arrière, collision avec un bateau, explosion d'un missile, d'une torpille, accident du tube d'aération : de multiples causes avaient été avancées pour expliquer l'accident.

Mais les premiers éléments permettent «d'écarter ces suppositions farfelues qui ont fait souffrir les familles, comme celle d'un problème avec les Russes, ou d'un abordage violent», a relevé Thérèse Scheirmann-Descamps depuis ce modeste pavillon de Toulon où elle vit toujours, entourée de photos noir et blanc de Jules, son mari décédé. «C'est un accident», a-t-elle assuré, même si les autorités n'avaient de leur côté donné aucune précision sur les causes de la catastrophe. En attendant le verdict des drones, qui permettra peut-être de savoir exactement ce qui s'est passé, Hervé Fauve est libéré : «Ces 52 marins avaient un peu été abandonnés.»

Charles-Henri de Ché, préfet et vice-amiral d’escadre a toutefois fait savoir ce même jour que le sous-marin ne serait pas remonté. «On ne touche pas à l'épave, c'est un sanctuaire maritime, c'est le cas pour toutes les épaves, en tout cas dans la marine nationale», a-t-il précisé.

Lire aussi : Ils étaient près de nous, pas loin. C'est un apaisement extraordinaire

Voir plus
lundi 22 juillet
Ecroulement à Marseille : traumatisme et insalubrité hantent toujours les habitants (REPORTAGE)
Preview Le 5 novembre 2018, deux immeubles de la rue d'Aubagne, au cœur de Marseille, s'écroulaient, faisant huit morts. Huit mois après le drame, les riverains dénoncent toujours un abandon des services publics. Reportage.

En novembre 2018, l’effondrement de deux immeubles de la rue d'Aubagne à Marseille, causant la mort de huit personnes, relançait le débat autour des logements insalubres. C'est ainsi que le Sénat a adopté mi-juin, en première lecture, une proposition de loi du sénateur des Bouches-du-Rhône Bruno Gilles (Les Républicains) pour «améliorer la lutte contre l'habitat insalubre ou dangereux», qui propose la création d'«une police spéciale du logement».

Mais dans le quartier du centre de Marseille, huit mois après le drame, les riverains dénoncent le laxisme des pouvoirs publics et l'insalubrité, toujours persistante.

Lire aussi : Effondrements de Marseille : trois élus de la ville louaient des taudis

Voir plus

(Cliquez sur l'image pour faire un don)

PREMIERES REVENDICATIONS RECOLTEES REALISABLES OEUVRANT POUR LE BIEN COMMUN DE TOUS ET DANS LA CONTINUITE DES DROITS DE L'HOMME :

  • L'instauration d'un référendum d'initiative populaire.
  • De nouvelles méthodes de clarté maximum, voir un média informatif dédié à l'économie et le marché mondial.
  • Une limitation de la surconsommation et de la surproduction en limitant la production au besoin du pays, et en exportant le surplus tout en le limitant.
  • Le vote du choix de l'import/export, avec quel pays/entreprises collaborer dans les 5 ans à venir, pour ainsi choisir les futurs produits disponibles en grande surfaces sur la période. Résultant sur une consommation sur le choix et non plus sur la tendance, limitant la surproduction, et incitant les entreprises concurrentes à revolutionner leur production dans un respect maximum de l'écologie.
  • Un système éducatif révisé, accessible et modifié selon les profils de personnes. Surtout pour les personnes handicapées, autistes ou ayant des troubles autistiques.
En collaboration avec


Référendum d'Initiative Populaire