militants
S'ORGANISENT CONTRE LAORGANISONS-NOUS SANS CENSURE ET POUR UN AVENIR MEILLEUR. LA LIBERTE COMMENCE ICI.
Des civils autodidactes/entrepreneurs/ingénieurs rejoignent le mouvement. Nous développons ce site en urgence contre la censure globale et la répression menée par le gouvernement Français. Dans l'urgence, n'ayez pas d'inquiétude pour les bugs. Restez connecté et informé.
Vous êtes sur un site développé par des civils entrepreneurs, vos données privées sont protégées et confidentielles et ne seront en aucun cas partagées en dehors de cette plateforme.


SITE OFFICIEL APARTITE
En ligne depuis le 20 Novembre 2018
PLATEFORME D'INFORMATION ET D'ORGANISATION
Notre union est notre force
Notre organisation fera la différence
We are the New Generation, we have the power of change, we are the sons of technology, and we are creating the future.

  militants

78%
des Français soutiennent le mouvement des gilets jaunes
+1000
Merci
@Louis
17 ans
FullStack Developper
@David
40 ans
Developper & Security Analyst
@Jérémy
28 ans
Main Technology FullStack Developper
Nous recherchons toujours des bénévoles ou collaborateurs, toutes compétences, contactez-nous:
[email protected]
Actualités
Actualités


FLASH INFO Actualités
27-04-2019 Pour la suite : Le développement de ce site est actuellement interrompu pour concentrer les forces sur la construction de 2 projets dans l'objectif de réunir l'opinion public autour d'une même idée, de contrer le pouvoir ultra riche actuel et d'élargir grandement le champ d'impacte des futures décisions citoyennes. En vous incrisvant sur ce site, vous serez tenu informé de la suite par e-mail. Merci pour votre soutien et votre patience. On ne lâche rien. 24-01-2019 Rappel : Ce site web est complètement indépendant ! Nous ne sommes en lien avec aucun parti politique ou syndicat. Nous ne cautionnons pas les violences.
(Vous êtes sur le terrain ? Vous êtes disposé à diffuser en live ? Contactez : [email protected])
LIVE VIA FACEBOOK

FBCANAL 1
EN DIRECT
PARIS

FBCANAL 2
EN DIRECT
PARIS

FBCANAL 3
EN DIRECT
PARIS

FBCANAL 4
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 5
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 6
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 7
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 8
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 9
RE-DIFFUSION
PARIS

FBCANAL 10
RE-DIFFUSION
PARIS

(Toutes les anciennes vidéos ont été archivées par nos soins, elles seront bientôt toutes disponibles dans une futur section archive) -->
Actualités depuis


mardi 22 octobre
Oslo : plusieurs personnes blessées par un individu armé ayant volé une ambulance
Preview La police norvégienne a fait savoir qu'un individu armé avait volé une ambulance dans la capitale du pays, ce 22 octobre, et avait blessé plusieurs personnes dans sa course. L'individu a été arrêté par la suite, selon les forces de l'ordre.

Un individu armé a volé une ambulance à Oslo et a blessé plusieurs personnes dans sa course, selon des informations rapportées par la police à l'agence Reuters. Selon la même source, l'homme a été interpellé plus tard.

Les forces de l'ordre n'ont pas précisé si les faits étaient traités comme une attaque délibérée. 

Détails à suivre...

Voir plus
mardi 22 octobre
«Macron, réponds-nous !» : les agriculteurs expriment leur désarroi devant les préfectures (IMAGES)
Preview A l'appel des syndicats, les agriculteurs déploient ce 22 octobre des bâches devant plusieurs préfectures afin de dénoncer le malaise qui règne dans la profession. Ils exigent des réponses concrètes de la part du chef de l'Etat, sur plusieurs points.

«Macron, réponds-nous !» : ce 22 octobre au matin, devant toutes les préfectures, les paysans font entendre leur détresse et demandent au chef de l'Etat de les défendre contre les maux qui affectent un secteur en crise, à l'appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs (JA). «Agribashing», ou déconsidération du monde agricole et de ses pratiques, surtranspositions de règlements européens, accords de libre-échange, retards de paiements des aides européennes : les motifs de crispation sont nombreux.

Déjà mobilisés le 8 octobre dernier, les agriculteurs, au nombre de 10 000 selon la FNSEA, avaient bloqué les grands axes routiers dans la France entière.

Il y aura également quelques opérations escargot ce 22 octobre, mais «là, ce n'est pas un blocage ; ce sont des actions devant les préfectures pour lancer un appel au président de la République», a déclaré à l'AFP Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, principal syndicat agricole.

D'Arles à Epinal, de la Haute-Savoie à la Gironde, les paysans comptent se rassembler devant les préfectures et interpeller, à travers elles, le chef de l'Etat, opérations de bâchage à l'appui, le hashtag #SauveTonPaysan en bandoulière.

«Nous exigeons enfin une réponse du président de la République, réponse qu'il doit aux milliers de paysans français tant l'heure est grave !», insiste la FNSEA de l'Hérault. «On ne peut pas intéresser des jeunes à venir dans cette filière-là avec un bilan qui est quand même très sombre», estime pour sa part Arnaud Gaillot, secrétaire général des JA, qui rappelle le «défi démographique» auquel fait face l'agriculture tricolore : dans les dix ans à venir, un paysan sur deux va quitter le métier.

Outre les intrusions dans les élevages des militants antispécistes ou les pressions sur l'utilisation de produits phytosanitaires, avec la mise en place de zones de non-traitement (ZNT) de pesticides, les agriculteurs déplorent, pour beaucoup, des revenus en berne, en partie à cause de la guerre des prix des acteurs de la grande distribution. Une situation que devait régler au moins partiellement la Loi Alimentation, censée ramener du revenu dans les cours de fermes en rééquilibrant les relations commerciales entre paysans, industriels et distributeurs.

«Le compte n'y est pas» quant à la rémunération des agriculteurs, a reconnu le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, le 21 octobre, lors d'un bilan de cette loi, qui va entrer en novembre dans l'an II de son application, avant de promettre de «durcir les choses, les durcir politiquement».

Lire aussi : Manifestations d'agriculteurs: des «feux de la colère» pour dénoncer un «malaise dans la profession»

Voir plus
mardi 22 octobre
Faut-il interdire les listes communautaires aux municipales ? (DEBAT)
Preview Najib Azergui, fondateur du mouvement citoyen UDMF, et Alexandre Devecchio, journaliste au Figaro, débattent pour RT France de la question des listes communautaires pour les élections municipales de mars 2020.

(Cliquez sur l'image pour faire un don)

PREMIERES REVENDICATIONS RECOLTEES REALISABLES OEUVRANT POUR LE BIEN COMMUN DE TOUS ET DANS LA CONTINUITE DES DROITS DE L'HOMME :

  • L'instauration d'un référendum d'initiative populaire.
  • De nouvelles méthodes de clarté maximum, voir un média informatif dédié à l'économie et le marché mondial.
  • Une limitation de la surconsommation et de la surproduction en limitant la production au besoin du pays, et en exportant le surplus tout en le limitant.
  • Le vote du choix de l'import/export, avec quel pays/entreprises collaborer dans les 5 ans à venir, pour ainsi choisir les futurs produits disponibles en grande surfaces sur la période. Résultant sur une consommation sur le choix et non plus sur la tendance, limitant la surproduction, et incitant les entreprises concurrentes à revolutionner leur production dans un respect maximum de l'écologie.
  • Un système éducatif révisé, accessible et modifié selon les profils de personnes. Surtout pour les personnes handicapées, autistes ou ayant des troubles autistiques.