militants
S'ORGANISENT CONTRE LAORGANISONS-NOUS SANS CENSURE ET POUR UN AVENIR MEILLEUR. LA LIBERTE COMMENCE ICI.
Des civils autodidactes/entrepreneurs/ingénieurs rejoignent le mouvement. Nous développons ce site en urgence contre la censure globale et la répression menée par le gouvernement Français. Dans l'urgence, n'ayez pas d'inquiétude pour les bugs. Restez connecté et informé.
Vous êtes sur un site développé par des civils entrepreneurs, vos données privées sont protégées et confidentielles et ne seront en aucun cas partagées en dehors de cette plateforme.


SITE OFFICIEL APARTITE
En ligne depuis le 20 Novembre 2018
PLATEFORME D'INFORMATION ET D'ORGANISATION
Notre union est notre force
Notre organisation fera la différence
We are the New Generation, we have the power of change, we are the sons of technology, and we are creating the future.

  militants

907
totale d'actions organisées sur la plateforme
+1500
Merci
@Louis
17 ans
FullStack Developper
@David
40 ans
Developper & Security Analyst
@Jérémy
28 ans
Main Technology FullStack Developper
Nous recherchons toujours des bénévoles ou collaborateurs, toutes compétences, contactez-nous:
[email protected]
Actualités
Actualités


ATTENTION, A DIFFUSER LARGEMENT
NE VOUS RENDEZ SURTOUT PAS AUX MANIFESTATIONS DECLAREES DE SOPHIE TISSIER LE 16 & 17 NOVEMBRE !



FLASH INFO Actualités
27-04-2019 Pour la suite : Le développement de ce site est actuellement interrompu pour concentrer les forces sur la construction de 2 projets dans l'objectif de réunir l'opinion public autour d'une même idée, de contrer le pouvoir ultra riche actuel et d'élargir grandement le champ d'impacte des futures décisions citoyennes. En vous incrisvant sur ce site, vous serez tenu informé de la suite par e-mail. Merci pour votre soutien et votre patience. On ne lâche rien. 24-01-2019 Rappel : Ce site web est complètement indépendant ! Nous ne sommes en lien avec aucun parti politique ou syndicat. Nous ne cautionnons pas les violences.
(Vous êtes sur le terrain ? Vous êtes disposé à diffuser en live ? Contactez : [email protected])
LIVE VIA FACEBOOK

FBCANAL 1
EN DIRECT
PARIS

FBCANAL 2
EN DIRECT
PARIS

FBCANAL 3
EN DIRECT
PARIS

(Toutes les anciennes vidéos ont été archivées par nos soins, elles seront bientôt toutes disponibles dans une futur section archive) -->
Actualités depuis


vendredi 15 novembre
L'Iran assure vouloir la «disparition d'Israël», pas celle du «peuple juif»
Preview Ali Khamenei a expliqué lors d'un discours à Téhéran que les appels à la «disparition d'Israël» ne visaient pas le «peuple juif» mais bien le pouvoir israélien. Et ce afin de soutenir les Palestiniens dans leur lutte pour l'indépendance.

Dans un communiqué diffusé sur le site de l’ayatollah Ali Khamenei ce 15 novembre, le guide suprême de la Révolution a affirmé que les appels récurrents des dirigeants iraniens à se soulever contre Israël ne visaient pas les juifs dans leur ensemble, mais uniquement le pouvoir israélien.

«La disparition d’Israël ne signifie pas la disparition du peuple juif car nous n’avons aucun problème avec lui», a fait valoir l’ancien président de la République islamique lors d’une rencontre avec des responsables de pays islamiques tenue à Téhéran.

«Nous ne sommes pas antisémites. Des juifs vivent dans la plus grande sécurité dans notre pays», a-t-il ajouté, rappelant que les Iraniens soutenaient «seulement le peuple palestinien et son indépendance». Il a par ailleurs précisé que ces appels souhaitant «l’anéantissement du régime et de l’Etat [israélien]» n’existaient qu’en réponse à l’impossibilité pour les Palestiniens de «choisir leur propre gouvernement et [de] chasser les voyous comme [Benjamin] Netanyahou», le Premier ministre de l’Etat hébreu.

Ali Khamenei a enfin appelé à l’unité face à un «ennemi commun» qui cherche à semer le trouble dans les relations entre pays musulmans, avec à sa tête, selon le guide suprême, les Etats-Unis et Israël.

Le général de division Hossein Salami, commandant en chef des Gardiens de la Révolution, avait assuré fin septembre que la fin d’Israël n’était «plus un rêve mais un but à portée de main». L’Iran ne reconnaît pas l’existence d’Israël, qu’il qualifie de «régime sioniste».

Depuis 2018 et le retrait unilatéral des Etats-Unis de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, les tensions n’ont cessé de s’exacerber entre les deux ennemis historiques. En réponse à ce retrait, les Iraniens avaient confirmé reprendre leurs activités d’enrichissement d’uranium dans leur usine souterraine de Fordo, au sud de Téhéran. Dans un communiqué diffusé le 7 novembre, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait exhorté la communauté internationale à «prendre des mesures sérieuses pour augmenter la pression» sur la République islamique.

Lire aussi : L'Iran annonce avoir découvert un gisement de pétrole colossal

Voir plus
vendredi 15 novembre
Factures, VTC, collaborateurs... Ségolène Royal épinglée par une enquête
Preview Selon Radio France, l'ancienne candidate à la présidentielle Ségolène Royal profite allègrement de l'enveloppe allouée à sa fonction d'ambassadrice des pôles. L'intéressée dénonce des «insinuations calomnieuses».

Que fait vraiment Ségolène Royal à la tête de l'ambassade des pôles ? A-t-elle détourné des moyens alloués par le Quai d’Orsay pour servir son agenda personnel ? Le doute subsiste après la publication, ce 15 novembre, d'une enquête de la Cellule investigation de Radio France sur l'ancienne candidate à l'élection présidentielle en 2007.

Les journalistes se sont penchés sur l'ambassadrice chargée de la négociation internationale sur les pôles Arctique et Antarctique après avoir constaté que, depuis le début de sa prise de fonction en septembre 2017, elle ne se serait rendue à aucune réunion organisée dans le cadre du Conseil de l'Arctique, à l'inverse de son prédécesseur, Michel Rocard, qui a occupé ce poste pendant sept ans.

Mélange des genres ?

Selon Radio France, Ségolène Royal a multiplié les déplacements en province... mais pas forcément dans le cadre de ses missions. Par exemple, elle inaugure des projets lancés quand elle était ministre de l'Environnement, comme une chaufferie dans le Loir-et-Cher ou encore une aire de covoiturage dans l'Ain. Des événements dont les liens avec sa fonction d'ambassadrice des pôles restent à établir.

Et quand l'ancienne ministre de l'Environnement de 2014 à 2017 voyage, elle est rarement seule. Son assistante personnelle, son conseiller en communication et un chargé de mission, tous rémunérés par le ministère des Affaires étrangères – donc avec de l'argent public – sont régulièrement du voyage. Radio France explique que les trois collaborateurs ont participé à des inaugurations, ou encore des séances de dédicace de son livre.

Cité par Radio France, un collaborateur explique : «À sa décharge, elle a toujours été habituée à avoir un staff autour d'elle. Et puis statutairement, ce n'est pas une diplomate lambda, ça paraît compliqué de la voir prendre le métro toute seule pour aller à ses rendez-vous. Mais bon, malgré tout, une ambassadrice ne devrait pas faire ça».

En outre, l'enquête dévoile aussi que Ségolène Royal bénéficie d'une enveloppe bien supérieure à celle de son prédécesseur. «D’après des échanges de mails que la cellule investigation de Radio France a pu consulter, elle a négocié de pouvoir disposer de trois collaborateurs à disposition, un de plus que Michel Rocard, et surtout, d’une enveloppe de 100 000 euros de frais de mission, soit près de trois fois celle de Michel Rocard», écrit Radio France.

«Tout est faux»

Aux journalistes, Ségolène Royal a d'abord déclaré : «Vos insinuations sont diffamatoires». Avant de tweeter ce 15 novembre : «Les activités bénévoles et associatives de mes proches ont lieu exclusivement sur leur temps libre. Pourquoi tant d’acharnement ? Je dérange encore ? Rien n’arrêtera mes actions et mes engagements écologiques».

Au micro de RMC, elle a ajouté : «Tout est faux [...] Qu’on m’attaque moi, j’ai l’habitude. Au moment où, comme par hasard, j’apparais dans les sondages la mieux placée pour relever le défi de la gauche à l’élection présidentielle. Comme par hasard, les attaques, les agressions, les calomnies c’est quand même étrange».

L'intéressée a néanmoins déclaré «se réserver le droit de porter plainte». 

Lire aussi : «Ça leur fera un souvenir» : Ségolène Royal défend l'arrestation polémique de lycéens

Voir plus
vendredi 15 novembre
Ukraine : un sommet au «format Normandie» aura lieu le 9 décembre à Paris
Preview Selon l'Elysée, une réunion au «format Normandie» se tiendra le 9 décembre à Paris. Ce sommet «permettra d'ouvrir une nouvelle séquence de mise en œuvre des accords de Minsk», d'après la présidence française.

Une première depuis 2016 : une réunion au «format Normandie», réunissant la France, l'Allemagne, la Russie et l'Ukraine aura lieu le 9 décembre prochain à Paris. Selon un communiqué de l'Elysée, cité par Reuters, ce sommet «se tiendra alors que des avancées majeures sont intervenues depuis l’été dans les négociations, qui ont notamment permis le désengagement des troupes dans plusieurs zones de tension, et permettra d’ouvrir une nouvelle séquence de mise en œuvre des accords de Minsk». 

Depuis l'été, les déclarations en faveur d'une réunion quadripartite s'étaient multipliées. Le 7 août, le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, avaient annoncé leur volonté d'organiser une réunion selon ce format lors d'un entretien téléphonique. Emmanuel Macron avait, dans la foulée, apporté son soutien à l'initiative. Lors du sommet du G7 à Biarritz, le 26 août, le président français avait estimé que les conditions étaient réunies pour que la réunion ait lieu dans les prochaines semaines en France. 

La date du sommet a par la suite tardé à être fixée, notamment en raison du report, à plusieurs reprises, du processus de séparation des forces dans le Donbass, établi comme l'une des conditions nécessaires à l'organisation de cette réunion. Le 9 novembre, le retrait des troupes de l'Ukraine et des insurgés avait finalement commencé, ouvrant la voie à la décision rendue publique ce 15 novembre. 

Lire aussi : Poutine salue les avancées dans le Donbass et veut une prorogation de la loi sur son statut spécial

Voir plus

(Cliquez sur l'image pour faire un don)

PREMIERES REVENDICATIONS RECOLTEES REALISABLES OEUVRANT POUR LE BIEN COMMUN DE TOUS ET DANS LA CONTINUITE DES DROITS DE L'HOMME :

  • L'instauration d'un référendum d'initiative populaire.
  • De nouvelles méthodes de clarté maximum, voir un média informatif dédié à l'économie et le marché mondial.
  • Une limitation de la surconsommation et de la surproduction en limitant la production au besoin du pays, et en exportant le surplus tout en le limitant.
  • Le vote du choix de l'import/export, avec quel pays/entreprises collaborer dans les 5 ans à venir, pour ainsi choisir les futurs produits disponibles en grande surfaces sur la période. Résultant sur une consommation sur le choix et non plus sur la tendance, limitant la surproduction, et incitant les entreprises concurrentes à revolutionner leur production dans un respect maximum de l'écologie.
  • Un système éducatif révisé, accessible et modifié selon les profils de personnes. Surtout pour les personnes handicapées, autistes ou ayant des troubles autistiques.